Après un rapide bilan de la saison (à compléter avec un bilan analytique de qualité comme celui d’OMForum), abordons le mercato, avec une première partie introductive et consacrée à la défense.

def
crédits : L’Equipe

INTRODUCTION

Avant-propos

Il s’agit d’un exercice réalisé avec sérieux mais qui ne se prétend pas l’équivalent d’un travail de scouting, de recruteurs, ou même d’analystes professionnels. On se base sur les matchs vus, la data à disposition (les stats ne sont qu’un outil, cf ma synthèse, et celles qu’on va utiliser dans l’article ne montre qu’un aspect des qualités quantifiables des joueurs), les avis d’autres supporters, les informations de la presse. On ne connait pas l’intimité des vestiaires, les personnalités, ni même le travail effectué en coulisses par la direction de l’OM qui dévoile peu sur les profils et pistes voulues. Il est très probable que le club signe des joueurs pas mentionnés ici, voir même dont les noms n’ont jamais été sorti dans la presse (encore plus une année de Coupe du Monde et son lot de surprises).

Contexte

On dispose de moyens financiers modestes, même s’il y a la possibilité – improbable mais réelle – d’un gros transfert à la Payet (peut-être en cas de grosse vente type Zambo en Angleterre ?). Il faut surveiller les joueurs libres voir ceux avec peu de contrat, mais prêter attention aux salaires. On se focalisera sur la L1 (forte attraction de l’OM, confort du championnat, connaissance accrue des joueurs), et prendra en compte l’équilibre jeunesse/expérience, paris/valeurs sûres, ainsi que la concurrence lorsqu’on la connait. Enfin, la Coupe du Monde ne doit pas être occultée (révélations de joueurs, influence sur le marché), de même que la prise de risque d’un club comme le nôtre « contraint » à effectuer de « bons coups » à la fois dans une dimension sportive et financière.

Départs ?

  • Doria, Hubocan, Bedimo, Sertic, Cabella, Abdennour : ça semble évident, on peut récupérer quelques millions et surtout alléger enfin la masse salariale, ce qui nous a freiné la saison dernière.

  • Pelé : excellente doublure, il a le niveau pour pas mal d’équipes de L1. En fin de contrat, il est possible qu’il parte même si être remplaçant de ce Mandanda là signifie jouer régulièrement. Les deux étant vieillissant, surtout l’albatros, ce ne serait pas incohérent de poursuivre avec ce duo avant d’investir réellement sur un gardien la saison suivante. Sinon il faudrait trouver une doublure dès cette saison ce qui ne paraît pas à l’ordre du jour.

  • Rolando : libre et annoncé cible prioritaire de l’Olympiakos, il est un valeureux soldat qui ferait une bonne doublure si on le prolonge (le club semble pas contre) : dans les deux cas, sa blessure peut chambouler les plans des uns et des autres. Il paraît tout de même probable que l’OM ne l’abandonne pas et le prolonge (à voir à quel salaire et conditions contractuelles néanmoins), ce fera un homme en plus pour la seconde partie de saison.

  • N’jie : joueur insupportable, espérons que ses statistiques nous permettent d’en tirer un bon prix.

  • Khaoui : prêté cette saison à Troyes où il a été plutôt bon, il va disputer la Coupe du Monde cet été avec la Tunisie, ce qui pourrait augmenter sa valeur en cas de bonnes performances. Toutefois, il ne serait pas choquant de le voir rester chez nous et être doublure de Payet (il peut même jouer à droite).

  • Germain : saison très compliquée pour lui, où finalement on l’a vu difficilement s’en sortir en seul attaquant axial. Même s’il était une recrue cohérente l’été dernier, la question de son avenir se pose. D’une part, il apparaît clairement derrière Mitroglou dans la hiérarchie, d’autre part le club souhaiterait recruter un autre buteur apriori titulaire, donc on peut imaginer un départ dans ce secteur. Nice a semblé intéressé mais le joueur veut rester.

  • Mitroglou : et si contre toute attente c’est le grec qui débarquait ? Sa situation atypique avec Benfica pourrait elle peser ?

  • Zambo : il réalise une bonne saison malgré des inconstances, du déchet, et il a surtout bénéficié de l’influence de Luiz Gustavo quand il était associé avec lui au milieu. Si une grosse offre anglaise arrive (+30M?), on pourrait le vendre. Certes il a progressé, mais il n’a pas l’étoffe d’un titulaire ; il a encore une grande marge de progression dont on a pas de garantie sur la résolution : puisque le club cherche à recruter un milieu récupérateur, et qu’on a déjà Sanson et Lopez dans un registre plus offensif, il pourrait être le « perdant » d’un jeu de chaise musical paradoxalement car le plus « bankable » des trois (dans l’absolu probablement moins côté que Sanson mais son profil semble adapté au marché anglais très riche et très L1-phile).

  • Thauvin : Des récentes déclarations qui laissent une porte ouverte (notamment sur l’absence de Ligue des Champions), un récent passage dans l’écurie de Bernès, et si c’était la grosse vente de l’été ? Il paraît absurde qu’il parte aux prix évoqués par JHE, mais une grosse proposition n’est pas à écarter. Dans ce cas, les possibilités de remplacement conditionneront l’accord ou non de la vente.

Arrivés ?

  • Défenseur central titulaire aux côtés de Rami, qui devrait en plus de bien défendre pouvoir participer à la relance, et savoir jouer dans un bloc haut.

  • Latéral gauche 1bis qui tournerait avec Amavi ; Sakai/Sarr serait la paire à droite.

  • Milieu défensif/polyvalent 1bis pour faire souffler Luiz Gustavo mais qui pourrait également jouer avec lui.

  • Ailier gauche titulaire avec Ocampos en supersub. Ce-dernier pourrait d’ailleurs devenir un joueur polyvalent, Garcia a toujours cru en lui et il a fait d’énormes progrès cette saison, malgré des limites certaines il a un apport – notamment dans le repli défensif – non négligeable.

  • Attaquant de pointe titulaire/1bis qui sera encore une fois le grand dossier médiatique de l’été. En alternance avec Mitroglou ? Associé avec lui devant et une réorganisation au milieu ? Titulaire indiscutable ? Sujet épineux à nouveau, tant sur les montants des investissements (y compris sur des bons joueurs mais pas des grands noms), que sur la cuisine interne à prévoir sur les rôles de chacun et la hiérarchie.

NB : Au niveau du dispositif, Garcia a changé son 433 en 4231 avec un rôle sur mesure pour Payet en meneur de jeu. On part sur cette base mais contrairement à l’an dernier on envisagera aussi d’autres dispositions tactiques : il n’y a pas de raison que Garcia soit rigide cette saison, il s’adaptera à l’effectif, aux absents et aux formes du moment, ou encore peut permuter en cours de match. On a notamment vu un 343 intéressant cette saison.

DÉFENSEUR CENTRAL

Débutons par le poste de défenseur central, et des jeunes joueurs de L1 dont les noms ont été à un moment ou un autre associés à l’OM : Mukiele (20 ans), Gnagnon (21 ans), Diop (21 ans), Diego Carlos (25 ans), Djiku (24 ans cet été) et Malang Sarr (19 ans). Mukiele, révélation de la saison, est suivi par Leipzig qui proposerait 16M (un montant assez élevé pour un jeune qui n’a qu’une saison et demie dans l’élite (et qu’une où il est principalement central). Gnagnon a été moins en vue cette saison, de même que Diop (jouer à Toulouse n’aide pas beaucoup), mais ils restent tout deux des pépites de notre championnat. Malang Sarr a peu joué cette saison, environ 1300 minutes en L1 et 2000 TCC, contre 2200 juste en championnat la saison dernière (environ 2300 pour Carlos et Djiku en L1 cette saison) mais reste un jeune joueur très prometteur (et peut jouer arrière gauche aussi – Mukiele est moins intéressant en latéral droit qu’en central).

Récemment, OMalytics demandait sur Twitter ce qui caractérisait pour nous un bon relanceur en défense centrale. J’avais répondu (et je vous invite à débattre de ce sujet sur les réseaux sociaux) : résistance au pressing, capacité à jouer vers l’avant à casser une ligne par la passe (y compris à savoir avancer avec le ballon avant de passer, pour faire monter le bloc), mais aussi qualité de vision et technique pour renverser le jeu ou jouer long. Certes, on a besoin d’une solidité défensive en priorité, mais on a assez d’ambition pour viser un défenseur complet. Surtout, même si Rami sait tenir ce rôle, l’avantage d’un bon relanceur serait de désengager un peu Luiz Gustavo (de le mettre dans de bonnes conditions en le servant un cran plus haut) et Mandanda (dont le jeu au pied n’est pas gage de sérénité). On va regarder leurs statistiques sur Whoscored pour affiner notre ressenti au cours de la saison et déceler des joueurs d’autres championnats connus ou non (en tout cas qu’on a moins observés que ceux de L1). Pour cela on va se focaliser sur le volume et la qualité de passe (notamment de passes longues).

Il faut alors noter qu’à part Sarr à Nice (56,3, 2ème possession moyenne derrière Paris et devant l’OM) et dans une moindre mesure Gnagnon à Rennes (50, 9ème), on parle de joueurs évoluant dans des équipes qui laissent le ballon : Montpellier (48), Toulouse (46,5), Caen (46,2) et Nantes (45,5, 18ème). Ainsi, les statistiques de passes sont à relativiser. D’une part il est normal que Sarr ait un nombre de passes proches des défenseurs marseillais par exemple, et d’autre part il faut se dire que les joueurs d’équipes défensives ne seraient pas dans les mêmes conditions à l’OM. Pour aller plus loin, évoquons le temps de possession d’un joueur « c’est à dire la durée pendant laquelle ils ont le ballon dans les pieds. Une mesure qui peut servir à identifier l’influence d’un joueur ou contextualiser ses statistiques individuelles ». Je vous laisse lire l’article de Cotestats pour comprendre précisément de quoi il s’agit et quelles en sont les limites. Ainsi Adil Rami, qui est à l’aise techniquement mais ne doit théoriquement pas être la base de la relance de notre équipe, rôle qu’il a pourtant rempli dans une certaine mesure, ce que confirme cet article de Cotestats. Rami est le défenseur marseillais ayant la plus grande possession même si Rolando (et Abdennour) disposent aussi de pourcentage important. Il a beaucoup porté le ballon en phase de possession, mais il a aussi été important dans la relance, ce que confirme ses statistiques :

par 90′ : passes longues réussies/ratées, passes courtes réussies/ratées (en championnat) :

Rami : 4.7/4, 44.5/3.7

Rolando s’en tire aussi honnêtement dans ce secteur : 4.1/2.5, 39.7/2.5 (mais moins que la saison précédente : 4.3/2.2, 43.5/2.6

Parmi nos centraux ciblés, c’est évidemment Malang Sarr qui ressort : 5.8/2.9, 60.1/4.4 (avec une progression par rapport à la saison précédente : 4.3/2.2, 57.8/4.9). Il fait parti du top 10 de ceux qui réussissent le plus de passes courtes même s’il a un peu plus d’échecs que les autres. Cependant, c’est dans les passes longues qu’il excelle, avec certes un nombre conséquent de passes réussies mais surtout très peu d’échecs. Dans ce style c’est Dante, son coéquipier niçois qui s’en rapproche le plus (5.1/2.7, 60.7/3.1), on peut donc aussi voir là le style de jeu des hommes de Favre (de même que la similitude Rami-Rolando traduit le style imposé par le coach même si Rami a plutôt le rôle du relanceur).

L’article de Cotestats montre que chez les aiglons, c’est Sarr qui a la plus grande possession par rapport à son équipe, devant Dante justement, puis Marlon, Seri, Le Marchand, Burner (que des défenseurs à part Seri) : « Ça correspond bien à la philosophie de l’entraîneur, Favre ayant pour habitude de réaliser plus de passes dans le tiers défensif de son équipe que dans celui de l’adversaire. Une possession basse qu’on retrouvait déjà à Gladbach. Un choix également justifié par les profils alignés en défense centrale, Sarr ou Dante étant de bons relanceurs ». Sur Whoscored on voit même que Nice est l’équipe qui joue le moins dans les 30m adverses (23%) et le l’OM le plus (29%) et la seconde dans ses 30m (29%) là où Marseille est 18ème (25% juste avant Monaco et Paris).

Concernant les autres, les statistiques de passes donnent ceci :

Mukiele : 3.5/3.4, 37/7.3

Diego Carlos : 2.9/5.1, 23.8/3.3

Djiku : 3.4/3/1, 33.5/5.7

Gnagnon : 1.7/1/8, 34.7/1.9

Diop : 2.9/3/2, 26/4.2

On remarque que Mukiele réalise curieusement beaucoup de passes. Les données de Cotestats montre d’ailleurs qu’il fait partie des 5 défenseurs du championnat ayant la plus grande possession par rapport à son équipe : Lala, Sarr, Dante, Marcelo et donc Mukiele (Sarr 6ème au général, Mukiele 12ème). Autre point notable, de notre liste à part Sarr les passes longues n’apparaissent pas comme un point fort. Pourtant, Nice est la 5ème équipe en nombre de longs ballons réussis (indépendamment de la zone attention) avec 33.8 par match, sachant que Caen est 2ème (35.1), Montpellier 6ème (33.8) et Marseille 15ème (27.2). Mais Nice n’en rate que 21.5 (3ème derrière Paris loin devant, et Lyon ; devant Marseille). Ainsi, si Nice et Marseille sont deux équipes offensives avec une grande possession, le jeu long tient une place bien plus importante dans le jeu des aiglons que dans celui des olympiens (au niveau des passes courtes, les deux font parties de celles qui en réalisent le plus, même si Nice est nettement au dessus de l’OM dans ce secteur).

Cela ne signifie pas que Mukiele, Gnagnon, Diop, Diego Carlos ou Djiku ne peuvent pas jouer à l’OM ou sont de mauvais relanceurs. Simplement, de ce qu’on en a vu en match et de ce que laissent entendre les chiffres, on a moins de certitudes sur leurs capacités à évoluer avec aisance dans notre équipe et notre style. Mais de manière plus générale, reste la question de leur capacité à être un titulaire à l’OM ; un joueur comme Djiku s’il devait venir le serait sans doute dans le rôle de remplaçant par exemple. Son coéquipier Da Silva (30 ans), en fin de contrat, rentrerait dans le profil de bon défenseur de L1, bon relanceur, et pourrait aussi être une solution pour étoffer le banc. De même que Le Marchand (28 ans), en fin de contrat avec Nice, qui a les atours d’une bonne affaire. Mais pour ces deux joueurs, on les voit mal venir en 3ème ou 4ème dans la hiérarchie, puisqu’ils peuvent prétendre à une place de titulaire dans plusieurs bons clubs.

Autre joueur de Ligue 1, mais de prestige cette fois, Subotic (29 ans) qui pourrait être une solution à moindre frais et une garantie certaine. Sportivement et humainement irréprochable, il pourrait épauler Rami et laisser le temps à Kamara de monter en puissance. Son arrivée à l’ASSE cet hiver est un énorme deal gagnant-gagnant, et son duo avec Perrin très efficace. D’ailleurs si Perrin est plutôt le relanceur, le serbe a un plus gros volume de longues passes (même si c’est surtout M’Vila au milieu qui organise le jeu des verts et monopolise le ballon) : 4.9/4.1, 39.6/3.4

Pour compléter notre short-list, on va chercher des pistes en dehors de la L1 crédibles sur le plan financier, sur la situation de leur club, sur les situations contractuelles, sur la concurrence etc, (on a par exemple écartés Bartra, Lemos, Acerbi, Mandi, Vogt, Marcano, Rakitsky qui, s’ils ont une bonne relance, paraissent des arrivées peu probables). Évoquons aussi Zouma dont le nom ressort régulièrement : s’il est défensivement excellent cette saison, très fort dans les duels, athlétique, la relance n’est pas son point fort (et il n’est pas vraiment habitué à ce rôle). De plus, il a un gros salaire,  et a prolongé de 6 ans à Chelsea avant son prêt à Stoke, donc il est peu probable de le voir ailleurs que dans un club anglais s’il ne reste pas chez les Blues.

Notre première piste mène à Toloi (27 ans) qui est l’objet de rumeurs (le club n’étant apriori pas vendeur, le prix sera un minimum conséquent. Joueur confirmé, auteur d’une bonne saison avec l’Atalanta, les statistiques sur Whoscored (en championnat, par 90′ : passes longues réussies/ratées, passes courtes réussies/ratées) vont dans ce sens : 5.8/4.7, 41.2/6.2, dont 4 passes décisives. En Ligue Europa, si son volume de passes courtes est plus faible, il a adapté le jeu long : 6.8/4.2. C’est aussi en termes de passes clés le meilleur de Serie A avec 0.5/90′. Central droit dans la défense à 3 de l’Atalanta de Gasperini le passage à 2 dans l’axe ne devrait pas forcément être un problème.

On propose aussi Raul Albiol (32 ans) : 9.9/3.4, 63.3/5.2. Vieux mais montagne d’expérience, clause à 8M, cadre du Napoli ces dernières saisons, sens de la passe indéniable : ça pourrait être une très bonne idée pour assurer le court terme et laisser le temps à Kamara (voir un jeune supplémentaire) d’émerger tranquillement cette saison. En Ligue des Champions cette saison seul Matip (Rakitsky 3ème) fait mieux dans le jeu long (au niveau statistique) parmi les défenseurs à plus de 300min. Cependant, l’arrivée d’Ancelotti rentre en ligne de compte.

Autre « vieux » de Serie A, Benatia (31 ans) déjà suivi la saison dernière : 3.6/2.9, 60.8/3.8. Stratégiquement ça serait la même idée que pour Albiol, prendre un homme d’expérience et une garantie à court terme pour laisser éclore les jeunes. Par contre, en transfert et en salaire c’est bien plus important.

Dernière proposition, Raul Silva (28 ans) de Braga, club qu’on a affronté en Europa League et qui a fait une bonne saison sous les ordres Abel Ferreira, 4ème avec 75pts (la saison d’avant Porto finit 2nd avec 76), 3ème attaque et différence de buts, et 53% de possession en moyenne en championnat, bref une belle équipe joueuse en reconstruction (un peu comme l’OM dans le contexte de la L1 ?). Le défenseur brésilien sait avancer avec le ballon et le distribuer : 4/4.7, 39/4.7. De plus avec 0.6 passes clés /90′, c’est le meilleur de Liga Nos (en L1 le premier est Mukiele loin devant les autres avec 0.7 ; Rami a 0.3). Avec 7 passes décisives toutes compétitions confondues il est le défenseur central avec le plus d’assists cette saison en Europe. Enfin, il brille dans les duels, autant défensivement qu’offensivement où le jeu sur coup de pieds arrêtés de Braga (tiens, un point fort comme l’OM) lui a permis d’inscrire 7 buts toutes compétitions confondus (1er ex-aequo avec Naldo parmi les principaux championnats européens : top 5 + Russie et Portugal).

Pour rappel, malgré son faible temps de jeu cette saison, voici les statistiques de Kamara (L1+EL, soit 991′). Par 90′ : passes longues réussies/ratées, passes courtes réussies/ratées, passes clés, dribbles réussis/ratés : 1.7/1.7, 40.9/4.7, 0.5, 0.9/0.2

Scénarii :

Investissement sur un jeune crack :

Choix prioritaire : l’évidence Malang Sarr. Titulaire avec Rami, et Kamara 3ème homme dans la rotation (sachant que Luiz Gustavo peut dépanner occasionnellement en défense. On peut aisément estimer un transfert à 15M, mais ce serait un « investissement significatif » de premier choix. De jeunes et athlétiques joueurs tels que Mukiele et Gnagnon sont dans le même ordre de prix (et sont très courtisés) mais n’ont pas la même qualité technique.

Choix secondaire : Vu le potentiel de Kamara et ses qualités techniques, ça serait peu judicieux de recruter et mettre devant lui dans la hiérarchie un autre jeune d’un autre profil. Ainsi, si on ne peut faire Sarr, autant changer de scénario.

Sécurité avec un joueur d’expérience :

Choix prioritaire : le ressuscité Subotic. Titulaire à côté de Rami. D’une part, c’est peu cher et une garantie. D’autre par ça met moins de pression à Kamara, petit jeune entouré de patrons à qui on réserve l’avenir tranquillement.

Choix secondaire : l’immortel Raul Albiol. Même logique que pour Subotic, mais plus onéreux à tout point de vue sachant que c’est pour du très court terme avec 3 ans de plus que Subotic.

Pari :

Choix prioritaire : Toloi. Pas nécessairement un gros pari sportif, c’est évidemment un bon joueur, mais le rapport entre l’investissement associé et les attentes qui en découlent en font une cible aussi audacieuse que risquée.

Choix secondaire : Raul Silva. Moins cher que Toloi, mais moins de garanties, notamment car l’OM et la L1 serait un net bon en avant en terme de niveau.

2nde recrue ? Il n’est pas nécessaire de recruter un autre défenseur si Kamara est correctement intégré à la rotation. De plus Luiz Gustavo peut ponctuellement être le 4ème central voir même Sakai qui a été bon dans le 343, plus adapté à ses qualités. Enfin, Rolando sera disponible en seconde partie de saison (on abandonne pas un tel élément dans une institution digne de ce nom et on le prolonge fièrement).

LATÉRAL GAUCHE

Dans la lignée de la réflexion de OMalytics on va s’intéresser à un latéral avec des capacités de centre et de dribble accrues. On veut être une équipe dominante, et ça passe par un apport offensif qualitatif des latéraux (sans négliger bien sûr leur caractéristiques défensives). De plus, l’OM a un déséquilibre gauche/droite très marqué, que la méforme d’Amavi et l’explosion de Sarr ont accentué au fil de la saison. On reviendra sur ce point dans les articles suivants, mais ça concerne aussi le poste de latéral.

Ainsi, après un tri à partir des statistiques sur Whoscored pour compléter nos connaissances de la saison, voici notre short-list de bons latéraux correspondant au profil souhaité (pas de Le Marchand par exemple qui a aussi joué à arrière gauche cette saison) et accessibles (pas de Ricardo Rodriguez ou de Philipp Max par exemple) :

En ligue 1 : Roussillon (25 ans) : tout simplement le meilleur latéral gauche du championnat cette saison. Sa situation contractuelle (fdc en 2019) devrait en plus limiter son prix même si d’autres clubs seront sur le coup (Monaco en pôle). Reste l’interrogation de son adaptation à passage à une défense à 4 et dans une équipe offensive. Lima (26 ans) : valeur sûre de L1, un complément honnête à Amavi, sans doute à moindre frais, mais pas de plus value.

A l’étranger : Mojica (26 ans cet été) : latéral-milieu (ancien ailier surtout) colombien de Girona, qui sera peut-être de la partie en Russie avec sa sélection. Véritable piston collé à sa ligne dans le 352, il est pertinent de citer  Furia Liga à ce sujet : « le site internet officiel de Girona présente une singularité qui en dit long sur la vision du football qui circule dans le club. Dans la rubrique “Plantilla”, il n’y a pas quatre catégories pour classer les joueurs comme chez toutes les autres écuries, mais cinq. En plus des gardiens, défenseurs, milieux et attaquants, il faut rajouter les “carrileros” (les joueurs de couloirs). Machín porte un regard bien spécifique sur ce poste. Andzouana témoigne : “Il me demandait de faire tous mes déplacements vers la ligne de touche pour que je puisse centrer. Il mise énormément sur les centres. Il veut qu’on centre tout le temps.”

Konan (22 ans) : international ivoirien évoluant à Guimares, suivi par l’OM et l’OL avant qu’Amavi et Marçal signent. Le scout Jean-Claude Abeddou disait de lui l’été dernier qu’il était un latéral très intéressant offensivement, rapide, explosif et assez bon centreur, mais tactiquement très moyen, laissant des espaces. Suite à sa bonne saison il pourrait à nouveau être sur les tablettes du club, et venir comme doublure d’Amavi. Ce ne serait pas le premier latéral à progresser rapidement sur le placement défensif, Mendy était assez inconstant à son arrivée, sans parler de Bouna Sarr cette saison.

Jefferson (30 ans cet été) : serial-centreur brésilien prêté par le Sporting à Braga (encore eux oui), peu cher, avec 9 (!) passes décisives en championnat cette saison, il serait une doublure de luxe à Amavi même s’il est un peu friable défensivement. Depuis son arrivée au Sporting en 2013 c’est 27 assists en 104 rencontres toutes compétitions confondues auxquelles il faut ajouter les 12 en 39 matchs avec Braga cette saison.

Dalbert (24 ans) : l’ancien latéral offensif niçois n’a presque pas joué de la saison à l’Inter et devrait partir. En plus de l’OM, il est courtisé par Monaco mais aussi Dortmund que vient de rejoindre son ancien entraineur Lucien Favre. Acheté 20M l’été dernier, et objet de concurrence, il devrait coûter cher.

Toujours à base de Whoscored, on va faire un petit tableau pour comparer des statistiques spécifiques (en championnat, par 90′) en volume et efficacité (il faut garder en tête les différences de style de leurs équipes respectives comme évoqués pour les centraux) :

Minutes

Assists

Key passes

Centres réu/rat

Dribbles réu/rat

Tacles réu/rat

Interceptions

Amavi

2192

0,25

0,9

0,5/2

1,8/1,1

2,1/1,4

1,8

Sarr

1782

0,15

1,5

1,3/3

2,2/1,4

3,3/0,8

1,6

Sakai

2523

0,1

0,5

0,1/1,5

0,7/0,8

2,4/0,6

1,4

Roussillon

1887

0,1

1,3

0,9/3,6

1,8/1,7

1,9/0,5

0,7

Lima

2661

0,1

1,8

2,5/5,9

0,8/0,9

2,4/1,3

1,3

Mojica

2132

0,2

1

1,5/4,7

2,0/2,9

1,8/0,7

1,4

Konan

2219

0,1

0,5

0,8/2,1

1,5/1,0

2,4/0,5

1,2

Jefferson

2340

0,35

2,6

2,8/6,8

0,6/0,5

1,6/0,5

1,5

Dalbert*

2873

0,1

0,8

0,7/2,2

1,5/1,2

2,7/0,9

1,5

* saison 2016/2017

Quels enseignements tirer de ce comparatif ? Déjà que Sakai est nettement en dessous des autres dans l’apport offensif, mais solide défensivement, ce dont on s’est aperçu au fur et à mesure. Certes ses statistiques sont à relativiser avec les matchs passés à gauche où il était clairement moins à son aise offensivement ; mais on maintient qu’il pourrait être testé en central même dans une défense à 4 (ses capacités athlétiques compensant son manque tactique) dans la lignée de ses prestations dans une défense à 3. Il faut aussi souligner que l’influence de Thauvin devant lui ne l’incite pas à centrer, déborder, percuter, etc. De par ses qualités et sa mentalité, il donne plus son ballon que Sarr qui aura tendance à plus porter ou à attaquer la profondeur. On a rappelé plus tôt le déséquilibre gauche/droite criant à l’OM, dont la paire Sakai/Thauvin est un facteur. Malgré sa méforme après sa blessure, Amavi s’en tirer avec des statistiques correctes. Enfin, Sarr a réussi sa reconversion en latéral droit offensif, on le voit avec une capacité d’élimination intéressante.

Concernant les prétendants : Jefferson sort clairement du lot, mais se distingue surtout comme centreur, c’est le moins dribbleur de la liste, là où par exemple Mojica a un profil plus équilibré dans les statistiques.

Scénarii :

1bis :

Choix prioritaire : Roussillon est la piste qui parait la plus naturelle, rien à dire de plus.

Choix secondaire : Jefferson est une perspective plus audacieuse. S’il ne devrait pas apporter une plus-value défensive il a en tout cas le profil offensif recherché et serait un choix cohérent de ce point de vue.

Doublure :

Choix prioritaire : Mojica. Profil adapté, encore jeune, pas cher, un deal tout beau tout propre pour un joueur qui pourrait se révéler et aspirer à une place de titulaire.

Choix secondaire : Lima. Idem en un peu moins intéressant.

3ème homme ? Rocchia devrait être prêté. Dans la hiérarchie on aura alors Sakai mais le polyvalent Kamara peut également jouer là, de même qu’un Malang Sarr par exemple.

Le milieu et l’attaque seront abordés dans les prochaines parties. Merci de partager cet article auprès de vos amis et sur les réseaux sociaux ! Si vous venez sur mon blog pour la première fois, je vous invite à lire mes autres articles. Allez l’OM !

Page Facebook / Compte Twitter

Publicités